Communiqué de presse

Communiqué du 15-03-2019

La police se procure de nouvelles armes pour combattre les criminels à armes égales

14 mars 2019


 

Toutes les zones et tous les services de la Police fédérale et locale peuvent depuis peu se procurer l’arme à feu collective FN SCAR SC calibre .300. Le Ministre de la Sécurité et de l’Intérieur, Pieter De Crem, et la Police fédérale ont marqué leur accord concernant l’achat d’au moins 1500 armes de ce type au profit de différentes directions, dont déjà 175 en 2019. La zone de police Côte Ouest procédera à l’acquisition de dix armes. La première livraison d’armes est destinée à la formation au cours de laquelle les candidats utiliseront des munitions d’entraînement.

« La police doit être capable de combattre les criminels à armes égales, tant au sens figuré qu’au sens propre du terme. » Tel était le message fréquemment entendu, surtout après les attentats terroristes perpétrés dans notre pays. Afin de mieux protéger la population et les policiers, on a joint le geste à la parole.

Le ‘on’, c’est en fait toute une équipe d’experts : le dossier .300 a été élaboré conjointement par la zone de police Côte Ouest, la Direction Logistique de la Police fédérale et l’Académie nationale de Police, le tout en accord avec les partenaires de la concertation sociale.

Le Ministre De Crem : « Cette nouvelle arme, qui est également plus efficace, accroît la sécurité et la capacité d’action de nos policiers et leur permet de combattre les criminels à armes égales. Cette acquisition nous permet en outre d’économiser sur le coût et d’organiser les formations de manière encore plus efficace. »

Plus sûr

Outre une lutte plus efficace contre les criminels, l’uniformisation de l’arme à feu collective présente de nombreux avantages. D’abord et avant tout : elle offre plus de sécurité aux policiers et citoyens dans leur quartier. Le fait que tous les policiers suivront la formation .300, permettra de créer un environnement plus sûr dans lequel les corps de police pourront par exemple se prêter mutuellement assistance. Tous les policiers sur place pourront manipuler, sécuriser et stocker les armes collectives présentes, en toute sécurité et de manière uniforme. Ceux qui sont transférés vers une autre zone ou un autre corps de police et qui ont déjà suivi la formation, ne devront pas non plus se recycler. Les entraînements seront évidemment toujours nécessaires. Le contrat-cadre est en outre une bonne chose pour le budget des corps de police ; s’ils souscrivent au contrat, ils bénéficieront des prix négociés qui sont évidemment plus avantageux.

Plus efficace

La Police locale et la Police fédérale utilisent actuellement le pistolet mitrailleur UZI, le Heckler & Koch et/ou le Steyr comme armes collectives. La Police intégrée souhaitait mettre une arme collective à la disposition des acteurs de terrain afin qu’ils puissent lutter plus efficacement contre les criminels ayant recours à un armement de plus en plus lourd. La nouvelle arme à feu semi-automatique à canon long fera également partie de la formation de base.

 

 

 


< Message précédent