Communiqué

Communiqué du 10-06-2020

« J’étais et je suis encore du côté de nos services de police »

10 juin 2020


 

En commission de l’Intérieur de la Chambre, le Ministre de la Sécurité et de l’Intérieur Pieter De Crem a une nouvelle fois exprimé son soutien aux services de police et de sécurité cet après-midi. « Il n’existe aucun scénario dans lequel la violence à l’encontre du personnel de nos services de police et de sécurité a sa place dans notre société. Je condamne donc, avec la plus grande fermeté, toute forme de violence à l’encontre de ces personnes et je continuerai à défendre d’une seule voix nos services de police. »

Après que des policiers avaient déjà été victimes de violences policières il y a quelques semaines à Anderlecht, plus de 20 policiers ont à nouveau été blessés dimanche dernier après que des émeutes ont éclaté à la suite de la manifestation « Black Lives Matter » à Bruxelles. Des images circulaient sur Internet de policiers bombardés de pierres et de projectiles, de vitrines brisées et de pillages par un groupe d’émeutiers. Le Ministre De Crem a donc reçu de nombreuses questions parlementaires au sujet des événements de dimanche dernier à Bruxelles.

« A court terme, je réitère mon appel à une tolérance zéro stricte pour ce genre de faits. Deuxièmement, il convient de renforcer l’approche en chaîne existante. Cela signifie qu’il faut miser sur des actions proactives et préventives à la fois larges et renforcées dans les domaines de l’enseignement et de l’éducation. Cela doit être lié à des poursuites pénales et une exécution des peines effectives et efficaces. À moyen terme, je réitère mon plaidoyer en faveur d’une zone de police unifiée à Bruxelles. Ce point doit, selon moi, être mis sur la table lors des prochaines négociations gouvernementales », déclare le Ministre De Crem.

 

 


< Message précédent