Communiqué

Communiqué du 07-02-2019

Les conséquences de la digitalisation sur la coopération policière et la lutte contre le terrorisme : un thème proéminent à l’agenda européen

07 février 2019


 

Au 2e jour du Conseil européen Justice et Affaires intérieures, la session du matin est entièrement consacrée à la coopération policière européenne et à la lutte contre le terrorisme. Les ministres compétents se pencheront très concrètement sur les possibilités et les risques de coopération policière qu’engendre la digitalisation. 

La digitalisation ne crée pas uniquement des opportunités mais présente également des risques. Les avantages et possibilités de digitalisation profitent en effet également aux organisations criminelles et bandes organisées qui utilisent ces possibilités pour développer de nouvelles formes de criminalité (organisée) : le piratage de systèmes informatiques et de bases de données, les dangers du PC Banking, la cybercriminalité, … ce nouveau contexte fait que les services de police et de sécurité doivent donc s’adapter à cette nouvelle réalité.

Le Ministre De Crem : « Il y a une prise de conscience commune parmi mes confrères comme quoi cette digitalisation présente à la fois des opportunités et des risques. Mes confrères et moi-même nous préoccupons de la sécurité de nos concitoyens et de nos entreprises. Nous sommes bien conscients du fait que tous les avantages de la digitalisation profitent également aux personnes ayant des intentions moins louables. Le défi ultime est donc d’utiliser au mieux les avantages que la digitalisation offre à nos services de sécurité, citoyens et entreprises et de veiller à ce que les criminels et les bandes organisées ne puissent exploiter les possibilités supplémentaires qu’offre la digitalisation. »

 

 


< Message précédent