Communiqué

Communiqué du 18-07-2017

3 années d’engagement pour les entreprises qui repoussent les limites

Bilan de la politique du commerce extérieur


Le samedi 11 octobre 2014, Pieter De Crem a prêté serment au Roi en tant que Secrétaire d’Etat au Commerce extérieur au sein du Gouvernement fédéral.  Depuis lors, il s’est engagé de façon continue et avec beaucoup de dévouement et de passion pour les entreprises belges qui poussent les frontières et sont actives à l’étranger. Dans ce contexte, il accorde une attention particulière à rendre les entreprises belges « Globalisation Proof » ce qui est d’une importance cruciale dans ce monde très globalisé dans lequel notre pays à l’une des économies les plus ouvertes.

D’ailleurs, le Secrétaire d’Etat De Crem met également à l’honneur notre pays en tant que destination d’investissement de choix, en soulignant l’importance politique et diplomatique de la Belgique, le pays hôte de l’OTAN, de l’Union européenne et de bien d’autres organisations internationales ; l’importance économique de notre pays avec son économie très ouverte et comme l’un des principaux accès au marché européen ; ainsi que les nombreux autres atouts belges aux niveaux académique, social et culturel.

Le haut degré de prospérité en Belgique est dû au libre-échange et à notre économie ouverte. Pour cette raison, Pieter De Crem suit les évolutions dans le cadre du Brexit de près, entre autres par sa participation au « Brexit High Level Group » belge et à travers ses nombreux entretiens avec des autorités et des chefs d’entreprise britanniques et belges. Lors d’une mission à Londres en janvier 2017, Pieter De Crem s’est entretenu avec le Ministre britannique du Brexit David Jones et il s’est informé sur les conséquences attendues du Brexit, en particulier pour l’économie belge. En effet, le Royaume-Uni est notre quatrième partenaire commercial et le Secrétaire d’Etat De Crem continue à chercher un départ britannique qui offrirait à nos entreprises le moins d’obstacles possibles au libre-échange.

Une attention similaire est consacrée à nos relations économiques bilatérales avec les Etats-Unis, notre cinquième partenaire commercial et le plus important en dehors de l’UE. Les enjeux économiques sont énormes. Nombreux sont ceux qui lancent des avertissements contre une résurgence du protectionnisme américain, mais peu sont ceux qui agissent et qui mettent en sécurité ou élargissent même le part de marché belge. Le Secrétaire d’Etat De Crem a ainsi entrepris plusieurs missions aux Etats-Unis au cours des trois dernières années. Lors des deux plus récentes, il s’est entretenu avec l’ancien Président américain Jimmy Carter et l’actuel Ministre de l’Economie Wilbur Ross.

De tels contacts au plus haut niveau dans le cadre du concept « Business To Government » ou « B2G » offrent souvent des avantages immédiats à nos entreprises belges et sont donc une constante dans les nombreuses missions qui ont été menées au cours des dernières années.

Le Secrétaire d’Etat De Crem a ainsi mené des missions économiques princières, présidées par SAR la Princesse Astrid, tant en destination de partenaires économiques traditionnels et historiques comme vers de nouveaux marchés où il existe de nombreuses possibilités inexploitées pour nos entreprises. Au cours des trois dernières années, des missions ont été menées en Colombie et au Pérou, en Malaisie et à Singapour, au Qatar et aux Emirats Arabes Unis, au Canada, en Indonésie, au Texas (USA) et en République de Corée.

En outre, Pieter De Crem a participé à plusieurs Visites d’Etat, lors desquelles il était responsable du volet économique important de la mission. Lors d’une telle Visite en Chine en 2015 par exemple, des contrats et des accords ont été signés pour un montant de plus de 18 milliards d’euros entre des entreprises chinoises et belges. D’autres Visites d’Etat ont été menées en Pologne, au Japon, aux Pays-Bas et au Danemark.

Enfin, le Secrétaire d’Etat De Crem a également entrepris de nombreuses missions thématiques d’une durée relativement courte et avec un nombre limité de participants. Ces missions forment une occasion idéale de soulever des projets ou des dossiers au plus haut niveau politique et de créer de nouvelles opportunités pour les entreprises belges. Ces dernières années, ce type de mission a renforcé notre coopération économique avec l’Inde, le Brésil, la Turquie, l’Azerbaïdjan, les Etats-Unis, la Bulgarie, la Hongrie, la France, le Kenya, l’Espagne, Israël et les territoires palestiniens, l’Italie, l’Iran, la Guinée, le Burkina Faso, Sierra Leone, le Libéria, les Pays-Bas, le Sri Lanka, le Royaume-Uni, les Emirats Arabes Unis et la Lituanie.

Par ailleurs, le Secrétaire d’Etat De Crem a également reçu de nombreuses autorités politiques et économiques à Bruxelles, avec qui il a chaque fois discuté des dossiers actuels d’importance pour nos entreprises belges, parcouru de nouvelles opportunités pour renforcer et approfondir nos échanges commerciaux bilatéraux, et mis en exergue la Belgique en tant que destination d’investissement par excellence.

Tous ces contacts en Belgique et à l’étranger servent le même objectif, à savoir le renforcement de la part de marché belge dans l’économie mondiale. Le savoir-faire, l’innovation, l’expertise et l’expérience de nos entreprises belges sont les plus grands atouts de notre pays et contribuent de manière significative à notre prospérité. Nos entreprises méritent donc notre plein soutien à repousser les limites !


< Message précédent